Accueil > Projets > Projet Tèt ansanm pou grangou kaba

Projet Tèt ansanm pou grangou kaba

Dans le cadre du Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) du 11ème FED de l’Union européenne, le CRESFED, en partenariat avec Progettomondo, Gruppo di Volontariato Civile (GVC) et AMURT-Haïti, participe à la mise en œuvre d’un projet visant à accroitre les capacités de résilience des ménages plus vulnérables des communes d’Anse Rouge et de Terre Neuve dans l’Arrondissement de Gros-Morne en Artibonite.

Le projet promeut l’amélioration durable et la diversification de la production agricole et alimentaire locale et le renforcement des organisations communautaires et des institutions pour la prévention de la malnutrition.

Il s’étend sur trois axes : i) la valorisation des productions locales ; (ii) le renforcement des dispositifs de protection sociale pour la SAN et ; (iii) le renforcement de la gouvernance locale de la SAN.

De par son expérience, le CRESFED concentre ses activités sur le troisième axe du projet en relation avec l’actualisation avec une approche SAN du Plan communal de développement (PCD) d’Anse Rouge, l’appui à la concertation entre acteurs (Autorités locales, Organisations de la société civile et Services techniques), ainsi qu’à l’élaboration participative d’un schéma d’aménagement pour la gestion des ressources naturelles (GRN).

Le renforcement des Comités communaux de protection civile et la mise en place de stratégies de protection des infrastructures agricoles pour la réduction directe des risques en cas de catastrophe font aussi parties des activités auxquelles le CRESFED apporte son expertise.

Le CRESFED a déjà participé à des initiatives pour la sécurité alimentaire, notamment entre 2012 et 2016 par le biais d’un projet dans la section communale de Frangipane dans la commune d’Aquin. Le projet visait à accroître la disponibilité alimentaire couvrant la section communale et de réduire l’insécurité alimentaire en augmentant les possibilités d’accès aux produits alimentaires à travers une valorisation accrue des ressources agricoles.

Entre 2008 et 2010, le CRESFED avait aussi mené un projet de soutien aux agriculteurs de la commune de Léogâne dont l’implémentation a permis d’accroître la capacité de production des agriculteurs de la zone et réduire leur vulnérabilité alimentaire notamment par des formations et par la mise en place d’une unité de transformation de produits agricoles.